Nos bénéficiaires

Les bénéficiaires sont les jeunes filles victimes de prostitution et d’exploitation du travail dont l'âge varie entre 08 et 18 ans qui fréquentent ou résident dans les marchés et gares routières, et autres lieux des communes d’Adjamé, Marcory et Bassam ainsi que leurs boy-friends. 

Les filles et femmes victimes de la prostitution ciblées par l’ONG Cavoequiva sont de jeunes filles exerçant dans ces marchés et gares routières en qualité de porteuses de bagages communément appelées ‘’tantie bagages’’. Ces dernières quittent très tôt leurs familles biologiques par suite de « confiage » pour des familles d’accueil. Elles sont par la suite victimes de maltraitance, d’abus sexuels et d’exploitation de leur travail. Obligées alors de quitter la maison, elles se retrouvent dans la rue où elles commencent à faire « tantie bagage » et deviennent victimes de la prostitution. 

La majorité de ces filles et femmes victimes de prostitution sont pour la plupart des mineures analphabètes qui n’ont aucune connaissance des IST/VIH/Sida et de l’utilisation systématique du préservatif lors des relations sexuelles avec les clients. Les grossesses répétitives témoignent de cette ignorance. Elles deviennent des filles mères et perdent le plus souvent la vie ou leurs enfants au moment de l’accouchement car n’ayant pas bénéficié de soins pendant la grossesse ou du fait de leur jeune âge. Aussi font-elles des enfants morts nés le plus souvent. Cependant, les enfants qui arrivent à survivre vivent dans des conditions extrêmement difficiles sans le minimum vital. Ces pauvres êtres qui n’ont pas demandé à venir au monde connaissent les affres de la vie déjà à leur naissance. Ils dorment à même le sol avec leur mère en côtoyant les murs  des magasins dans le froid et sous la pluie.