Adama pensait réaliser son projet d’être coiffeuse, se retrouva exploitée, maltraitée et abusée par sa tante à Abidjan

Adama fillette de 12 ans vivait avec sa maman dans la région de Bouaflé, sa tante proposa de la faire venir sur Abidjan pour apprendre la coiffure. Adama qui pensait réaliser son projet d’être coiffeuse  se retrouva exploitée, maltraitée et abusée par sa tante.

Elle fugua pour se retrouver dans la rue où une personne l’a conduite à la Sous-Direction de la Lutte contre le Trafic des Enfants et de la Délinquance Juvénile (SDLTEDJ). Elle fut référée  au Centre de TRANSIT DE L’ONG Cavoequiva d’Adjamé où elle bénéficia d’une prise en charge holistique (médicale, alimentaire, psychosociale et vestimentaire)

Les informations recueillies auprès de Adama ont permis de retrouver sa famille à Tibéita. Le 06 mars 2015, avec la participation du Sous-Préfet et de la communauté villageoise avec à sa tête son Chef, les assistants sociaux de l’ONG Cavoequiva  ont procédé à la réunification  familiale de Adama, en sensibilisant la communauté sur les phénomènes de traite, d’exploitation et de pires formes de travail des enfants.

A Tibéita elle pourra réaliser son projet de vie, elle sera inscrite à l’apprentissage et à l’alphabétisation grâce  à l’engagement pris par sa tante qui l’avait mal traitée. Le tout sous la supervision de l’ONG Cavoequiva et du  Centre Social de la localité.