N. fillette âgée d’environ 8 ans, victime d’abandon et de viol

N. fillette âgée d’environ 8 ans, victime d’abandon et de viol, elle a été référée à l’ONG Cavoequiva  par la Sous Direction de la lutte contre le trafic d’enfants et la délinquance juvénile le lundi 18 Novembre 2013  à 10h49.

Pendant l’écoute, N. a révèle qu’elle vivait à Daloa avec sa mère du  nom de Charlotte et qu’étant traumatisée par la guerre, sa mère a jugé bon de venir avec elle à Abidjan plus précisément à Yopougon Koweït chez un oncle. Ce dernier a refusé de les  recevoir, mais après des médiations, il a accepté. La mère de N. est allée vivre à akouedo laissant N. chez son oncle. Un jour étant allée jouer dehors, Naomie est rentrée tard à la maison alors son oncle furieux l’a chassé. C’est ainsi que N. s’est retrouvé dans la rue de Yopougon, via Adjamé où elle a été violée par un homme. C’est une bonne volonté qui l’a conduite à la préfecture de police.

Après écoute N. a été conduite à la FSU des 220 lgts, au service gynécologie par une conseillère communautaire pour consultation. Le médecin chef de la FSU a effectivement affirmé qu’elle a été violée, ce qui a occasionné une défloraison, plus une déchirure  du périnée au 3° degré et qu’il faut une opération chirurgicale et un traitement dont le coût s’élève à 50.000f  pour la survie de l’enfant.

De retour de l’hôpital, après le rapport de la conseillère communautaire,  le Président de l’ONG Cavoequiva, n’a pas perdu de temps pour informer le partenaire Save The Children (programme soins et soutiens aux OEV) qui a donné son approbation pour la prise en charge médicale de la petite N. C’est ainsi que le lendemain, N. a été conduite par une conseillère communautaire au Centre médical SESAMPCI où elle a subi une chirurgie périnéale sous anesthésie. Aujourd’hui, Naomi se porte bien.