S. A : « Ma tante me battait et me traitait de sorcière »

S. est une jeune fille âgée d’environ 12 ans qui vivait avec ses parents dans un village de Ouéllé lorsqu’une dame vint la cherché avec l’accord de sa mère pour Abidjan. Dans cette grande ville elle aidait sa nouvelle tantie dans son commerce d’attiéké et s’occupait également des travaux de la maison.

 Cependant sa tantie la battait lorsqu’elle n’était pas satisfaite du résultat desdits travaux. Et en plus de tout cela elle la traitait de sorcière. C’était une raison de plus pour la battre d’avantage.

 C’est suite à ses brimades qu’elle quitte le cadre familiale pour la rue d’où l’on l’a référée à la sous Direction de la Lutte contre le Trafic d’Enfant et la Délinquance juvénile, puis à l’ONG Cavoequiva où elle a bénéficié de tous les soutiens. 

Suite aux recherches familiales menées grâce aux informations reçues de S, les parents ont été retrouvés et S a été réunifiée le 14 Janvier 2015, dans la ville de Daoukro en présence des autorités de ladite ville.