S.C a retrouvé le sourire

S.C est à présent heureuse. Elle et son bébé se portent à merveille. Mais sa vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Elle a été victime de traite, maltraitance d’exploitation économique et d’exploitation sexuelle. Agée aujourd’hui de 16 ans, elle n’a jamais été scolarisée.

En effet, il y a un an de cela, de sa ville natale Issia où elle vivait avec ses parents, son oncle est allé la chercher pour une femme qui selon lui avait besoin d’une fille pour travailler chez elle à Abidjan précisément à Adjamé. Une fois à Abidjan, il l’a confiée à cette dernière pour être servante. Ainsi, S.C vendait des mouchoirs et de la cigarette en bordure de route. Mais la dame ne la payait pas comme promis. En plus de cela, l’adolescente était accusée de vol et était régulièrement soumise à des sévices corporels. Et la dame a fini par la jeter dans la rue. Sans le sous, la voilà face aux dures réalités de la rue. Elle a suivi des jeunes filles qui se livraient à la prostitution. Elle n’a pas eu d’autre choix que de s’adonner à son tour à ce métier. Finalement, elle est tombée enceinte. Ne sachant quoi faire, elle s’est confié à un doyen du milieu surnommé « Vieux drin ». C’est ce dernier qui l’a conduite à l’ong Cavoequiva où elle a bénéficié de suivi médicale jusqu’à son accouchement par césarienne au Chu de Cocody. Il faut dire que vu son âge (16 ans), cela n’a pas été facile. Elle a assez souffert. Elle a saigné abondamment. Vu son état assez grave, elle a dû passer par plusieurs établissements sanitaires avant d’être reçue par les services du Chu de Cocody. Mais finalement tout est rentré dans l’ordre grâce au soutient financier de l’Ong Cavoequiva. Elle vit actuellement au centre de transit communautaire de l’Ong avec son bébé de sexe féminin. Toutes les deux sont prises en charge par l’ong.

D.Kara