Marie France, handicapée a été abandonnée par son père à la gare d’Adjamé

Marie France est une fillette de 10 ans née avec une malformation d’un membre supérieur et inférieur. Du fait de son handicap et de la proéminence de son ventre, elle a été accusée de sorcellerie dans le campement dans lequel elle vivait avec ses parents. Son père prétextant l’envoyée dans un camp de prière pour l’exorciser, l’abandonna à la gare d’Adjamé et retourna dire au campement que la fillette serait morte dans le camp de prière pendant sa délivrance. Ses funérailles furent organisées.

 

En effet, une personne de bonne volonté ayant recueilli l’enfant, la déposa à la Sous-direction de la Police criminelle chargée de la lutte contre le trafic d’enfants et la délinquance juvénile qui à son tour la refera au centre de transit communautaire de Cavoequiva.

Vu l’état de santé dégradé de la fillette, elle fut conduite à l’hôpital d’urgence et les différents examens ont fait le diagnostic d’une drépanocytose. Les soins ont donc été administrés à l’enfant avant de procéder à la recherche de ses parents. 

Après plusieurs écoutes, les informations données par la fillette nous ont permis de retrouver ses parents, de faire la médiation, la sensibilisation de sa communauté et de faire la réunification familiale le 21/08/2014.

 

Son père a été mis aux arrêts pour avoir abandonné sa fille et simuler sa mort.