Bonoua : La mineure S a enfin retrouvé ses parents

Sans titre-1

Bonoua : La mineure S a enfin retrouvé ses parents

Le 18 juillet dernier l’équipe de protection de l’ONG CAVOEQUIVA a procédé à la réunification familiale entre la mineure S âgée de 13 ans et ses parents biologiques. La cérémonie a eu lieu dans les locaux de la sous-préfecture de Bonoua.

Pour la circonstance, les autorités administratives dont Madame le sous-préfet de Bonoua étaient présentes ainsi que les assistants sociaux de Grand-Bassam et de Bonoua. Les parents étaient également là, très impatients de retrouver leur enfant.  Avant la remise de la petite S à ses parents, l’équipe de l’ONG Cavoequiva a tenu à sensibiliser les parents sur leurs devoirs à l’endroit de leurs enfants. Ils doivent savoir que les enfants ont des Droits qu’il faut respecter. Madame le Sous-préfet qui présidait la cérémonie, a pris l’engagement d’établir un acte de naissance à la petite S vue qu’elle n’en avait pas. Elle a également promis  de veiller au respect des engagements pris pour l’intérêt supérieur de la mineure. En effet la mineure S s’était égarée le 22  avril 2018 alors qu’elle vivait chez sa tante maternelle à Grand-Bassam. Une passante l’a conduite au centre social de la ville. Puis au commissariat. De là, elle a été référée à l’ONG Cavoequiva qui l’a prise en charge. C’est après deux mois de recherches que les agents de l’ong ont retrouvé ses parents à Bonoua.

Il faut rappeler que depuis le 1er juin 2017, l’ONG Cavoequiva a été retenue pour la mise en œuvre d’un projet de protection des enfants vulnérables. Ce projet qui est financé par l’Union Européenne à travers Save the Children, a permis de renforcer la capacité d’intervention de l’ONG et de son Centre de Transit Communautaire . C’est dans cette optique que ledit Centre de Transit a accueilli la fillette S.