En 2003, lors des maraudes, il a été constaté la présence de nombreux enfants aussi bien de jour comme de nuit dans les marchés, gares routières et quartiers précaires de la commune d’Adjamé et autres communes environnantes. Grande fut notre surprise de découvrir que nombreux d’entre eux, surtout les filles étaient victimes d’exploitation sexuelle.
Cavoequiva a ouvert ses portes comme un centre de jour afin de leur apporter toute l’assistance. Malheureusement, une fois la nuit tombée, ces enfants étaient obligés de retourner sur ces sites de vulnérabilité où elles devenaient doublement victime de viols, de violences physiques ou sexuelles, en somme de toutes formes d’abus. C’est ainsi que le Centre de Transit Communautaire (CTC) a été mis en place juste après la crise post-électorale de 2010 pour protéger et sécuriser ces enfants tout en favorisant leur retour en famille.
Depuis sa création 690 filles ont bénéficié d’hébergement temporaire parmi lesquelles 520 ont été réunifiées.

Le Centre de transit communautaire de l’ONG Cavoequiva a pour cible :

  • Les jeunes filles victimes de traite à des fins d’exploitation de travail
  • Les jeunes filles victimes de traite des personnes à des fins d’exploitations sexuelles
  • Les jeunes filles victimes de Violence Basée sur le Genre (viols, mariage forcé, mariage des enfants, agressions et harcèlements sexuels, etc.)
  • Les enfants dits sorciers
  • Les jeunes filles mères et leurs bébés
  • Les enfants victimes des pires formes de travail
  • Les enfants abandonnés,
  • Les enfants séparés non accompagnés sans soutien approprié
  • Les enfants égarés
  • Les Orphelins et Enfants Vulnérables du fait du VIH/SIDA (OEV)

Le Centre de Transit Communautaire héberge uniquement les enfants de sexes féminins non porteur de handicap nécessitant une prise en charge spécialisée dont l’âge varie entre 0 et 17 ans sur une durée indicative de 3 mois.

Les pensionnaires du centre de transit communautaire de Cavoequiva bénéficient d’une prise en charge holistique (écoute, prises en charge psychosociale, alimentaire, psychologique, hygiénique, vestimentaire, juridique et médicale